2018

Sélection 2018

 

Sandra Matamoros

 "Pleine lune"

2018

 

Odoo image et bloc de texte

SÉRIE PRÉSENTÉE :

"Pleine lune"

Photos  imprimées en encre pigmentaire sur canvas, puis brodées au fil d'argent.

mon travail :
Mon travail explore la perception d'un espace invisible.
Je suis influencée principalement par le cinéma contemporain et la musique. Pas par le récit ou la narration, mais par des images et des moments qui provoquent des réactions émotionnelles personnelles : une perception de la nature, le monde des rêves et les sentiments humains cachés ou non-dits, une réponse intuitive à la vie quotidienne ordinaire.
 Je veux croire que la beauté est partout.

Sur la série Pleine Lune
PLEINE LUNE explore l'espace caché et inconscient des rêves, cette série est conçue pour explorer différents aspects de l'invisible.
Dans ce travail, chaque rêveur est immergé dans le noir, seul son visage apparait dans la lueur de la pleine lune, tandis que les rêves sont cousus à l'aide d'un fil d'argent, les transformant en une réalité matérielle. Mon intention est de rendre le rêve plus réel que le rêveur.
Le fil est le lien que nous tenons fermement pendant la nuit, en toute confiance, symbole de ce qui nous relie à notre corps pendant le sommeil.
Toutes les images sont aussi reliées entre elles par ce même fils.
Ce lien entre les rêveurs, implique que dans cet espace invisible du rêve, nous sommes tous connectés les uns aux autres.
Comme le rêve, le fil cousu main est un processus unique. C'est organique, imparfait, dynamique et constamment en mouvement.
Le monde des rêves est considéré par certains comme un espace thérapeutique. Par exemple, il existe en Malaisie une tribu appelée les Senoïs dont la culture et l'organisation sociale reposent sur des rêves qu'ils utilisent comme un outil pour se libérer de leurs peurs et engendrer une croissance de la conscience.
Mais dans la culture occidentale, comme l'a écrit le psychologue Bigelow: «La raison principale pour laquelle nous dormons est qu'une partie noble de l'âme est unie par abstraction à notre nature supérieure et participe à la sagesse et à la pénétration des dieux» .
 
Mon portrait chinois :
- Mon plus beau souvenir d'enfance ?
Aller le matin très tôt au bord de la plage pour ramasser des coquillages avec mon père et mes sœurs, et les ramener avec beaucoup de fierté à ma mère qui nous attend avec un grand sourire, sous le soleil déjà brûlant de l'été.

- Le plus beau cadeau que j'ai reçu ? 
Pas vraiment de cadeau mémorable. Je dirais, que chaque rencontre est un cadeau.

- Ce qui me fait lever le matin ?
Tous les cadeaux de la journée qui m'attendent

- L'autre métier que j'aurais pu faire ? 
Chercheuse.

- L autre objet qui ne vous quitte jamais ?
Mon pendentif : un petit éléphant doré, qu'en amie de mes parents m'a offert quand j'étais enfant. Il vient de Madagascar, là où je suis née

- Ma devise ?
Pourquoi marcher quand on peut danser

- Mon rêve fou ? 
Vivre chaque jour comme une fête !

- Le musée à ne manquer sous aucun prétexte ?
Il y en a tellement... c'est impossible d'en choisir un.

- Une musique qui tourne en boucle ?
il y en a tellement... c'est impossible d'en choisir une. 
Allez, "Ram on" de Paul Mc Cartney

 
 
 

Site de l'artiste : https://www.sandramatamoros.com/