2018

Sélection 2018

 

Bianca Lee Vasquez

"La Isla Del Olvido"

 

Odoo image et bloc de texte

SÉRIE EXPOSÉE :

"La Isla Del Olvido"

2018

Bianca Lee Vasquez se définit comme earth-body artist.  Elle explore les liens entre la terre, le corps, le féminin et l'inconscient au travers de performances sans spectateur, proches du rituel. Elle traite son corps comme un élément de plus parmi ceux qui composent la nature. La primauté du corps humain sur les autres êtres vivants est remise en question. 


MON PORTRAIT CHINOIS  :

- Mon plus beau souvenir d'enfance :

Etre dans les montagnes de la Sierra d'Ecuador sur l'hacienda de mon Père prés du Canton Cotacachi sur mon cheval qui s'appelait Negro. Toute seule en plein air à 11 ans j'ai senti la magie et la puissance de la grande nature. J'ai senti un guide, un éducateur, un ami suprême. La nature comme une mère nourricière, qui donne naissance à tous les cadeaux de la vie.  

- Le plus beau cadeau que j'ai reçu : 

Mes enfants. Même si je ne sens pas qu'ils sont à moi ou ma propriété mais qu'ils passent par moi.

En tout cas ce qui est sûr, c'est que ce sont eux qui représentent le plus beau cadeau dans ma vie aujourd'hui... 



-  Ce qui me fait lever le matin :

 La lumière.

- L’ autre métier que j'aurais pu faire : 

  Anthropologue ou éducatrice pour enfant . 



- L’ objet qui ne me quitte jamais :

Je ne tiens pas beaucoup aux objets matériels. Mais j'essaie d'avoir toujours une flamme près de moi comme une bougie ou encore mieux une lampe à l'huile.  Le feu a un champ d'énergie qui est bénéfique, en particulier pour les enfants et les femmes enceintes. 
Le feu, pour moi, est un moyen de mettre l'atmosphère en communication, de créer une réceptivité, de transcender les limites et d'avoir la possibilité de toucher d'autres dimensions.

C'est plus puissant que n'importe quel objet.

 
- Ma devise :

« Look deep into nature, and then you will understand everything better ». Albert Einstein  



- Mon rêve fou : 

Avoir vécu avec les groupes utopiques de Monte Verita au début du siècle et avoir dansé pieds nus dans les collines d'Ascona avec Isadora Duncan, Herman Hesse, Paul Klee et Mary Wigman. 



- Le musée à ne manquer sous aucun prétexte ?

Quand vous êtes à Paris sur la rive gauche ne pas manquer le Musée Delacroix. Il y a un petit jardin magique pour lire, méditer ou ne rien faire. 




- Une musique qui tourne en boucle ?
 
 

 
ou pour danser un nouveau DJ duo de Berlin, Possible Futures, que j'aime beaucoup. 
 
Site de l'artiste :

http://www.biancaleevasquez.com/